Au pied du Mont Dauphin

Le berceau du Wimereux

Une activité économique prospère & diversifiée

Un château du 18ème siècle

Une superficie d'une dizaine de km²
Une population de près de 950 habitants

Un patrimoine riche

L'école accueille de nombreux élèves

Une activité associative dynamique

Le château

Le château 2017-05-26T23:47:58+00:00

Présentation architecturale

Situé dans le village, à côté de l’église et en face de la mairie, le château est visible de la route départementale. Il est le plus vaste château du Boulonnais. Certains le nomment même « le Versailles du Boulonnais ».

 CHAT5Le château fut construit entre 1776 et 1784 par le comte de SAINT ALDEGONDE sous la conduite de l’architecte Giraux SANNIER à l’emplacement d’un ancien château.

Les dimensions de cette majestueuse demeure sont à la mesure des amples mouvements des collines du Boulonnais qui en sont le cadre.

Construit sur une plate-forme entourée de larges douves bordées de balustrades de pierre, le château est d’une construction imposante, quoiqu’un peu froide, présentant une élévation exceptionnelle à trois niveaux sous un toit à « noues » assez peu important.

Du côté de l’entrée, la façade est encadrée de deux ailes en retour et présente un avant corps en faible saillie surmonté d’un fronton triangulaire percé d’un «oculus».


CHAT4


Côté parc au contraire, les ailes sont disposées en léger retrait, et la façade s’organise autour d’un avant-corps à pans coupés. Un escalier monumental en descend en plusieurs paliers, franchissant la douve en trois élégantes arches de tailles décroissantes.

Très réduit, le décor se limite aux sculptures strictes des clés de baies et des pots à feu qui amortissent le sommet des ailes, ainsi que les ferronneries des balcons de l’avant-corps.

A l’intérieur, l’escalier occupe l’aile nord. Les salons sont sobrement décorés de boiseries moulurées.

Précédé par un vaste parterre en herbe, le château est entouré d’un très beau parc paysager planté de grands arbres décoratifs d’essences variées.

Présentation historique

Erigée en marquisat par Louis XIV en faveur de Gabriel DE MAULDE, la terre de Colembert appartenait au milieu du XVIIIè siècle à Anne-Louise d’ISQUES, qui l’apporta en mariage en 1763 au comte de SAINT ALDEGONDE.


CHAT1

Une dizaine d’années plus tard, les époux décidèrent de remplacer l’ancien château par une plus vaste demeure. Ils firent appel à l’architecte boulonnais Giraux SANNIER qui éleva le château actuel de 1776 à 1784.

Leur ami le Duc Emmanuel de CROY SOLRE, que Louis XVI venait de faire maréchal de France, prit une part active dans cette entreprise. Nommé commandant militaire des côtes orientales de la Manche, il persuada Charles de SAINT ALDEGONDE de construire un belvédère sur la plus haute des collines voisines l’aidant de ses deniers et de ceux du budget militaire. De cette tour de quatre étages, achevée en 1783, mais détruite une vingtaine d’années plus tard, on découvrait tout le Boulonnais, le détroit et les côtes anglaises.




chat3

 Saisi et vendu comme bien national à la Révolution, le château put être racheté par le fils du comte de SAINT ALDEGONDE, Louis Charles. Celui-ci a épousé Marie-Madeleine du BOUCHET DE SOURCHES, la troisième fille du grand prévôt de France et de Louise Elisabeth de CROY-HAVRE qui, future gouvernante des enfants de France, partagera la captivité du roi et de la reine au temple.

Il passa par legs successifs à la comtesse de COSSE BRISSAC, à la duchesse de RIVIERE, à la vicomtesse de GRANCEY puis à la marquise d’IVRY, à la baronne Pierre Law de LAURISTON BOUBERS.

Son petit fils, le Baron Olivier Law de LAURISTON BOUBERS en est l’actuel propriétaire.